J-62

Suite aux événements actuel covid-19 notre départ est avancé départ le 13 Mars pour Miami où nous resteront 10 jours avant de rejoindre le Panama. En route..

Vendredi 13 Mars après une très courte nuit au Kyriad  de Orly départ vers l'aéroport à 5h, arrivée devant le comptoir d'enregistrement de Tap Portugal un agent nous demande si l'on est Français et nous demande de nous mettre sur le côté, là grosse angoisse finalement un autre agent arrive et nous dit que nous ne pouvons pas enregistrer suite aux restrictions des USA, on se met pratiquement à pleurer, il appel sa direction et nous dit que nous pouvons aller à Lisbonne mais que nous serons très surement bloqué là bas et que nos billets ne seront plus remboursé. 

On prend le risque nos baggages sont enregistrés, arrivée à Lisbonne juste 20 minutes pour courir entre les 2 avions, repasser les contrôles, bon là gros moment d'angoisse le check point de Tap et les agents de sécurité pour les vols vers les USA et MIRACLE pas une question de tous, on montre les cartes d'embarquements les ESTA et hop dans l'avion.

Arrivée 9h00 après à Miami 15h50 heure locale il reste 8 heure avant l'interdiction d'entrée pour les Européens aux USA.

Ca y est on y est!!!!!!! première grosse étape de passer pour essayer d'arrivée le 26 au Panama.   

Encore de la chance l'agence de location nous a donné un énorme camion une Nissan V8 au lieu de la voiture en principe louée

Maintenant en route pour Orlando environ 4h30 de route, les enfants n'ont pas trop vu la route car il est déjà bien tard heure française .

Après 2 pauses cafés pour Sébastien nous approchons de la résidence où en principe on trouvera les clés de notre home jusqu'au 25.

Pour l'instant tout va bien du monde sur les routes pas de masque ou autre à l'horizon...avant d'arrivée on se dirige vers un supermarché pour prendre de quoi préparer le petit déjà de demain,

mais lorsque l'on arrive sur le parking il est 22h30 passé et le parking est rempli des gens partout, je rentre donc dans le supermarché qui fait à peu près 4 fois les nôtres et là des centaines de rayons vide, des boîtes en carton vides partout dans les allées, des gens qui s'affolent avec des caddies bourrés, donc la mission remplir aussi mon caddie pour tenir quelques jours s'ils ne réapprovisionnent pas  tant bien que mal j'ai le minimum.

En plus les gens dans les rayons et en caisse n'arrêtaient pas de se souhaiter bonne chance donc là en faisant la queue qui était très longue surtout vu l'heure j'étais pas sereine n'ayant pas d'infos de plus depuis la veille (pas de wifi).

Après ces dernières émotions les clés sont bien dans la keybox

Tout va bien.